Reprise des écoles de surf en mode gestion sanitaire

Eco-Safe Surfing et le Syndicat des Professionnels du Surf ont donné la parole aux gérants d’écoles de surf pour dessiner l’après confinement. Le SPS a parachevé l’écriture d’un protocole de reprise de l’activité d’enseignement du surf dans un contexte de déconfinement, en s’appuyant sur les préconisations du ministère de la santé.

Cette charte propose des solutions afin de protéger de la contagion les encadrants, personnels et stagiaires surf. Elle n’a pas la prétention de se substituer aux recommandations officielles mais permet d’imaginer comment l’activité pourra se faire en prenant les précautions adaptées.

La première étape concerne le retour à la pratique individuelle libre du surf mais nécessite une ouverture des plages qui n’est pas encore acquise. Ces grands espaces se prêtent pourtant à la distanciation sociale.

Fragilisés économiquement, coupés de leur lieu d’exercice, l’espace océanique, les professionnels enseignants du surf n’envisagent pas une reprise d’activité à tout prix mais placent, au centre de leur réflexion, la santé de tous.

Lettre envoyée au Préfet de Nouvelle Aquitaine, le 28/04/2020, par le président du SPS, Michel Queyraud

Madame La Préfète,

C’est au titre du Syndicat des Professionnels du Surf, seul syndicat représentant les Écoles de surf et les Moniteurs titulaires du BE ou BPJEPS sur le territoire français, que je me permets de vous communiquer des propositions règlementaires, visées par des représentants du corps médical, en réponse à la reprise attendue de nos activités professionnelles.

Rassemblant des acteurs de terrain essentiels à l’économie touristique du littoral aquitain par le rôle d’interface du tourisme côtier avec le domaine maritime, y compris en matière de sécurité, notre syndicat se tient à votre disposition pour participer à la définition des règles entrant dans le cadre de la
réouverture des plages qu’implique l’État d’Urgence sanitaire en vigueur, lors du déconfinement à venir.

Notre activité relevant de la presta;on de services auprès de tout public, notre position se veut indépendante du monde sportif dont les instances fédérales du surf sont en charge. Nous situons cette démarche au titre d’une profession qui prépare le redémarrage de l’activité économique de ses TPE et de ses indépendants, dont l’année d’activité est d’ores et déjà compromise sur de nombreux plans.

Lors du colloque de présentation de la stratégie 2020 organisée par le CRT NA le 04/02/20 auquel nous étions invités, nous avons entendu que le surf serait utilisé comme principal argument de l’offre touristique de la Nouvelle-Aquitaine. Le calendrier d’actions défini par le CRT étant à ce jour plus que
compromis, nous souhaitons apporter notre pierre à l’édifice afin que la reprise se déroule dans les meilleures conditions car il en va, non seulement de la vie de nos organisations et de l’emploi direct et indirect qu’elles génèrent, mais de la qualité d’accueil et d’offres faites aux vacanciers pour la saison estivale à venir.

Vous remerciant par avance de l’accueil que vous ferez à nos intentions, je vous prie de croire, Madame La Préfète, à l’expression de nos sentiments respectueux.

CHARTE D’ENGAGEMENT DES ÉCOLES DE SURF
saison 2020 – post déconfinement covid19

1) Accueil des stagiaires au sein de l’école

  • L’accueil de l’École de Surf se fait uniquement à l’extérieur du local avec mise à disposition d’un distributeur de gel hydroalcoolique. Un panneau d’information portant les recommandations en vigueur de l’ARS (gestes barrières, distanciation physique) doit être parfaitement visible. La personne en charge de l’accueil porte un masque règlementaire et rappelle systématiquement les instructions sanitaires en vigueur.
  • Une personne est accueillie à la fois pour les demandes de renseignements ou d’inscription. Respect de la distanciation entre les clients, avec marquage au sol recommandé.
  • Chaque transaction ne nécessitant pas de retours (dépôts de fiche d’inscription, chèques, chèques vacances) sont à déposer par le client dans une urne située sur le comptoir d’accueil.
  • Pour les paiements nécessitant un retour, la personne en charge de les réceptionner ou rendre la monnaie doit se laver ou se désinfecter les mains après chaque transaction. Privilégier les règlements par virement et
    cartes bancaires sans contact.
  • Il est demandé aux stagiaires de venir avec leur maillot de bain sur eux et si possible avec leur combinaison, équipé d’un masque selon la règlementation en vigueur, et avec un minimum d’affaires qu’ils doivent laisser dans leur sac personnel devant le local de l’école, sous surveillance. Les contenants éventuellement utilisés pour le stockage individuel sont désinfectés après chaque usage.
  • Une ou des cabines individuelles pour se changer à l’extérieur du magasin, peuvent être à disposition. Si tel est le cas, elle font l’objet d’une double désinfection après chaque usage.
  • L’accueil des écoles qui habituellement transportent les stagiaires par véhicule collectif ou minibus jusqu’à la plage, sauf à respecter les règles en vigueur au sein du véhicule utilisé (soit 1 place occupée sur 2, et port du masque obligatoire), doit se faire individuellement au pied de la plage où se déroulent les cours.

2) Déroulement des cours de surf

  • Les cours collectifs de surf sont délivrés pour 8 stagiaires au maximum, selon l’usage règlementaire de la pratique sur le territoire français.
  • En fonction de la nature du littoral (accès aux zones réglementées et non règlementées, placements des baïnes et des bancs de sable), les collectivités locales pourront réunir les professionnels autorisés à exercer sur leur zone règlementée, afin de trouver un accord sur le nombre optimal de créneaux à effectuer.
  • En fonction de l’état de la mer et de l’affichage par drapeau sur plage des services de sauvetage en mer de
    la commune, les prestations seront délivrées en évitant au maximum tout risque d’assistance directe du moniteur auprès des stagiaires ; les prestations ne sont pas délivrées si affichage du “drapeau rouge”.
  • Dans l’hypothèse où de nouvelles préconisations sanitaires seraient décrétées, celles-ci seraient immédiatement mises en œuvre.
  • L’accueil est réservé à une clientèle ne nécessitant pas d’assistance et de contacts physiques de la part du moniteur, comme les enfants trop jeunes ou le public à mobilité réduite.
  • Le temps d’enseignement peut être réduit de 2h00 à 1h30 (1h00 sur la plage et dans l’eau) en fonction du positionnement géographique de l’école (temps déplacement école-plage).
  • Respect de la distanciation physique entre les clients pour aller à la plage et au moment des explications et du briefing du moniteur diplômé BE1, BE2 ou BPJEPS ; ces certifications (ou diplôme) étant les seules dans le secteur du surf, à intégrer la formation PSE1 et légitimant la posture de prophylaxie des moniteurs.
  • Favoriser une pédagogie avec le moins de retours sur plage possible.
  • Les planches seront désinfectées après chaque utilisation, selon le principe de la double désinfection.
  • Après chaque utilisation, les stagiaires devront plonger leur combinaison néoprène dans un récipient
    contenant un désinfectant en respectant les conditions d’utilisations (dose, temps de trempage, rinçage), selon le principe de la double désinfection. Pour éviter une surcharge de travail au moniteur et en particulier concernant le port des charges, les clients seront invités à suivre l’opération de désinfection de bout en bout (trempage, rinçage, étendage).

La location de matériel doit être soumise aux mêmes règles d’hygiène et de distance.

 

Share this...
Digg thisPin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Tumblr